Raid Araur depuis le Grau d’Agde

Raid Araur depuis le Grau d’Agde

Première édition d’un raid voile-aviron sur deux jours depuis le Grau d’Agde vers l’Etang de Thau par le Canal du Midi et retour par la mer sur le WE du 22-23 avril. Les organisateurs (SNAGAT) avaient tout prévu et impeccablement organisé : apéritifs, repas chauds (et bons) à toutes les escales, transport en car le samedi soir entre les bateaux beachés à Marseillan et nos couchages à la SNAGAT, somptueuse paella des équipages, et avec l’ambiance chaleureuse des gens du midi.

Départ pour Agde

Après une nuit confortable dans les dortoirs aménagés par la SNAGAT dans l’ancienne Maison des Pilotes de l’Hérault au Grau d’Agde et un petit déjeuner copieux préparé avec le sourire par la fine équipe de Michel REZE, c’est l’embarquement vers Agde. Remonter l’Hérault à la voile ou à l’aviron contre le vent et le courant s’avère délicat pour la plupart de 12 participants. Séance d’échauffement à l’aviron pour les équipiers de la yole Massalia.

Par le Canalet jusqu'à l'Ecluse Ronde

Regroupement devant la cathédrale d’Agde avant d’embouquer le canalet qui nous permet de rejoindre, vers midi, la spectaculaire « écluse ronde » sur le canal du midi. Premiers passages délicats pour Massalia dont l’envergure aux avirons est parfois limite. Sous un soleil qui devient chaud, tout le monde finira par entrer dans la spectaculaire écluse, bord à bord, avant la fermeture des portes par l’éclusier pressé d’aller manger.

Sur le canal du Midi

A l’ouverture des vannes, en quelques minutes, nous montons de plus d’un mètre dans un bouillonnement impressionnant. Il faudra quelque temps ensuite pour arriver à se décoincer de l’écluse pour entamer le Canal du Midi, rejoindre l’Hérault fluvial en amont du barrage de la Pansière, puis le dernier tronçon du canal du midi vers l’étang de Thau. Menée sans faiblesse par cinq paires d’avirons, Massalia rejoint l’écluse Bagnas, où nous attend la camionnette jaune de l’intendance. Apéro et délicieux repas chaud et petite sieste sous les amandiers avant de reprendre les avirons pour rejoindre Marseillan où les bateaux passeront la nuit

A la voile ... enfin

Le vent étant portant, c’est bientôt vent arrière à la voile que nous parcourons les cinq derniers kilomètres et saluons la base des Glénans à l’entrée du canal avant de tirer des bords sur l’étang avec un vent idéal.

En fin d’après-midi, tout le monde vient beacher au club Nautique de Marseillan, les plus gros étant au ponton. Un bus nous attend pour nous ramener à la SNAGAT ou l’apéritif et une succulente paella permettrons d’échanger sur les aventures de la journée, d’entonner quelques grands classiques, avant que Michel Rezé et Pierette Teyssèdre n’entonnent l’hymne d’Agde, le Dagtengo  et que chacun rejoigne son couchage pour un sommeil réparateur dans les dortoirs de la Snagat.

Et en mer vers le grau d'Agde

Le lendemain matin, c’est avec une brise évanescente, que nous mettons le cap à l’aviron sur le canal de Pisse-Saumes qui va nous permettre de passer de l’étang à la mer. Arrivés en mer, c’est une jolie brise de 10 à 12 nœuds qui nous accueille, malheureusement « dans le nez », pour rejoindre l’anse de la Conque à 3 milles où la camionnette jaune de l’intendance est sensée nous attendre. Massalia, qui a tiré des bords à la voile sans pouvoir remonter beaucoup contre le vent, sera finalement remorquée par Rodolphe, ancien canot de sauvetage à l’aviron (désormais motorisé) pour profiter du repas. En fin d’après-midi, avant que la brise de mer ne nous lâche, c’est le départ pour un long bord de près vers l’embouchure de l’Hérault, que nous remontons ensuite à bonne allure vers la cale pour monter la yole  sur sa remorque à temps pour l’apéritif et les festivités finales.

Tous les participants ont été enthousiasmés par cette randonnée qui nous a offert de belles occasions de ramer comme de naviguer à la voile, dans des paysages sauvages et sous une météo parfaite. Un grand Merci à Michel Rézé et à toute l’équipe de la Snagat qui n’a pas ménagé sa peine pour faire de cette première édition un vrai succès que tous souhaitent voir renouvelé.

JPG

Président fondateur de Vogue Massalia.
Fermer le menu