A la rencontre de l’Hermione

A la rencontre de l’Hermione

Lors de son périple en méditerranée au printemps 2018, la frégate Hermione était de passage à Sète dans le cadre de la grande fête maritime Escale à Sète, avant de rejoindre Toulon quelques jours plus tard.
Une belle occasion pour notre yole de Bantry Massalia d’aller à sa rencontre.

ESCALE A SÈTE 2018

Après un bref carénage pour nettoyer la coque, c’est le convoyage vers Sète.

C’est toujours une aventure de tracter notre énorme remorque sur les routes de France. Merci à nos valeureux chauffeurs .

Nous sommes partis en compagnie de notre voisine de ponton ZOUMAI.

Petit arrêt restauration sur l’autoroute.

Arrivés sur le port de commerce de Séte, c’est le grutage pour mise à l’eau.
Opération toujours spectaculaire.

On admire les belles lignes de notre yole !!

Après chargement des mats, des voiles et des avirons, l’équipage embarque et c’est le départ vers la Fête à travers les canaux.

Petit échauffement à l’aviron sous un ciel gris qui ne va heureusement pas durer.

Et voilà  l’HERMIONE.

A cause du très mauvais temps qu’elle a rencontré au large de l’Espagne, elle a descendu ses mats de perroquets.

C’est néanmoins un spectacle grandiose dont l’equipage peut profiter loin de la foule qui encombre les quais.

Dans le grand bassin du commerce, l’Hermione voisine avec d’autres grands voiliers historiques, dont le gigantesque Kruzenstern, l’un des derniers grand voiliers navigants du commerce à la voile du début du XXème siècle.
Et la caraque espagnole Nao Victoria, copie du seul bateau de la flotte de Magellan à avoir terminé le premier tour du monde.

Puis c’est l’arrivée dans la Fête où nous retrouvons de vieux amis:

La yole MORBIHAN et son equipage en grande tenue
GYPTIS, le bateau cousu de nos ancètres grecs

Petit tour de la fête à l’aviron, et c’est l’amarrage à quai avec ZouMai et les bretons de la yole Morbihan qui nous ont rejoint au milieu de la flotte des embarcations à voile latine de méditerranée.

L’équipage, affamé par toutes ces aventures, ne tarde pas à se régaler avec les spécialités locales…
…avant d’aller admirer tous les splendides voiliers qui sont venus à la fête.

Mais la navigation ne perd pas ses droits:

départ de la regate à l'aviron sur les canaux
Sortie à la voile devant le mont Saint Clair

Mais toute chose a une fin. Il faut remettre massalia sur sa remorque, car elle a rendez vous avec de nouvelles aventures autour de l’Hermione, à Toulon quelques jours plus tard.

Massalia et l'Hermione à Toulon

A Toulon, nous sommes accueillis au ponton du Club Nautique de la Marine, où nous retrouvons la yole toulonnaise JEMVAR et la yole de Villefranche sur Mer, LAISSA ANA.

Pour faire honneur à la frégate de Lafayette, les équipages sont en tenue d’époque.

Les yoles ont pour mission de remorquer le Mutin, voilier école de la Marine Nationale jusqu’à son poste d’amarrage.

C’est la première fois depuis la fin du XIXème siècle qu’on procède au remorquage à l’aviron d’un grand voilier .

Chaque équipage à son poste, les trois yoles partent à l’aviron pour accueillir l’Hermione attendue en rade pour 10 heures, puis le Mutin qui la suivra.
Nos yoles semblent bien petites en longeant les « grands bateaux gris » de la Marine Nationale

l'HERMIONE en rade
Le MUTIN

Dans la plus pure tradition navale, l’Hermione salue Toulon d’une bordée de 12 coups de canons.

Une fois l’Hermione à quai, les yoles se présentent pour prendre la remorque du Mutin, après qu’il ait affalé ses voiles.
Laissa Ana prendra la remorque et Massalia se mettra en tête de convoi en passant une remorque sur Laissa Ana, alors que Jemvar se tient a proximité.

Tout est paré? Alors « avant partout » et le convoi se met en branle lentement. C’est lourd !!
En visitant le Musée de la Marine de Toulon nous apprendrons que, pour remorquer un grand vaisseau en 1860, il fallait 90 canots !!!!

Puis c’est le défilé des yoles devant l’Hermione et le mutin

Le lendemain nous sommes invités à visiter l’Hermione et le Mutin.
Moment d’émotion pour les équipiers devant les kilomètres de cordages, les matelotages savants et l’immense mature.

La ""Grande rue avec le grand canot et les mats de peroquets qui ont été descendus.
L'équipage en tenue d'époque sur le pont de l'Hermione

L’après midi, c’est la démonstration de manœuvre devant la prefecture maritime dans le Vieux Port.
Au programme « la yole du capitaine », manœuvre qui consiste à aller embarquer une personnalité devant la prefecture pour la transporter avec style vers  son bateau.

On va chercher le deputé du peuple
et on lui offre une bonne rassade pour lui remonter le moral !!

Le soir, c’est le repas des équipages, servi dans l’extraordinaire musée des uniformes de la marine au sein de l’Arsenal.

Nous dinons devant les vitrines qui contiennent l'argenterie du service de table de l'Amiral, entourés de manequins en grand uniforme.

Pour la dernière journée, régate à la voile en rade pour les trois yoles avant de rejoindre le port de Saint Mandrier pour un pique nique au soleil sur le sable.

Retour à Toulon, ce sera le transfert de la yole sur sa remorque pour son retour a Marseille.

Une bien belle aventure prend fin. On rentre a Marseille avec des images plein la tête et le souvenirs de moments extraordinaires passés avec des amis dans un cadre unique.
Un grand merci à tous ceux qui l’ont rendu possible.

Fermer le menu